tournerpagesUne “digestion” subconsciente

Quand on dit qu’il faut « faire son deuil », c’est bien souvent dans un sens figuré, comme on dirait qu’il faut «tourner la page», qu’il faut «passer à autre chose», ou bien encore «aller de l’avant».

En effet, dans l’assimilation de tout changement, on observe le même mécanisme inconscient qui nous permet de garder en mémoire les évènements du passé sans pour autant être affectés quotidiennement par des émotions inapropriées qui y sont liés. Et libérés du passé, mais forts de l’expérience qu’il constitue, nos pas vers un avenir constructif se font légers et naturels. Et l’hypnose permet d’apprendre à « aller de l’avant » et à gérer les « changements de caps ».

De quoi peut-on faire son deuil ?

D’une personne qui a cessé de vivre bien sûr. Mais également, dans un sens figuré, d’une relation amoureuse, d’un travail, d’un logement qu’on a quitté, des enfants qui partent du foyer, de sa vie de célibataire (se préparer à l’engagement), de sa vie d’étudiant (accepter les responsabilités), d’une maladie à laquelle on s’était finalement habitué (et à ses à-côté) mais que l’on doit accepter de quitter pour guérir, du passé et de son lot de joies et de peines, etc.

Les pages que l’on tourne, on ne les déchire pas. Elles sont là, et on peut les relire, avec la bonne distance. Mais pour lire les suivantes, pour découvrir les prochains chapitres de sa vie, il faut savoir tourner les pages. Et quand la page vous retient, que vous ne savez plus la tourner seul, votre hypnologue est là pour vous y aider, à travers un véritable dialogue avec votre inconscient, à travers l’hypnose.